Martin Eden (de Véronique Boutonnet, d’après Jack London)

Les âmes libres        Mise en scène : Richard Arselin


Mercredi 26/05 à 11h, durée: 1h15
Représentation réservée aux programmateurs et professionnels
En 1907, Jack London s’embarque avec Charmian, sa femme, vers les mers du Sud. Au cours de ce voyage, il livrera au monde, en quelques semaines, un chef d’œuvre : Martin Eden.

A bord du voilier, écrivain et personnage se confondent, souvenirs et imaginaire se bousculent.

Une mise en abyme qui frappe droit au cœur.« Une attaque contre la bourgeoisie. Cela ne va pas me faire des amis. Le gars vient de là d’où je viens. Nulle part. Il est au fond, il est dans la cave de la société. Dans les profondeurs souterraines de la misère. »
Note d'intention :
A bord du Snark.
Le voilier de 12 mètres que Jack et Charmian London se firent construire pour réaliser leur tour du monde.
Ils pensent partir pour des années, et reviennent au bout de vingt mois.
Jack écrit ici sur ce bateau son Martin Eden.
Jack plonge dans son âme pour en sortir ce personnage-frère jumeau. Il s’éclate, joie, colère, chagrin, terreur, il ne laisse aucune émotion en reste.
Le voyage, il le rêve depuis toujours.
Charmian corrige, suggère, peaufine, soutient, console, joue, câline, réconforte, aime et porte son homme au bout du projet.
Et les compagnons de voyage sont là.

Bois, filins, cordes, poulies, voile.
Une scénographie dépouillée, comme nous aimons tant, pour laisser la place à notre imaginaire, pour alléger la réalité et dégager l’immobilité.
Mobile, flottant, souple, on est sur un bateau.
Déséquilibre.

On entend l’océan, on imagine les ciels étoilés, on crame sous le soleil des mers du sud, on pleure dans les tempêtes, les fortes houles, on contemple.
On est dans les pages qui se tournent, se retournent, se mêlent, les pages d’un livre qui n’a pas encore de titre.

Jack est celui qui écrit, qui crée, qui lutte, il est Martin Eden. Charmian est Ruth, la jeune fille de papier du roman, elle est la muse, la femme, la camarade de l’écrivain.
Le couple mythique est ici réinventé, couple sorti de la réalité et de notre imaginaire.

On tord le vrai, peu importe, on fait ici notre voyage dans les mers du Sud, notre voyage dans la tête d’un gars qui voulait être quelqu’un, être lui, être écrivain, être artiste, être.
Interprétation :
Véronique Boutonnet, Olivier Deville, Franck Etenna, Luca Lomazzi

Quelques images du spectacle


Image1 Image2 Image3 Image4



L'équipe du spectacle :

Mise en scène, Scénographie et Création lumières : Richard Arselin

Création musicale : Franck Etenna

 Costumes : Les Vertugadins